Comment utiliser une scie circulaire plongeante ?

Ça y est vous avez acheter votre première scie circulaire plongeante et que vous êtes maintenant sur le point de l’essayer. Le bouton marche doit toujours être facilement visible mais scier avec cet outillage électrique ne consiste seulement pas à le mettre sous régime. Voici quelques conseils d’utilisation de la scie électrique.

Choisir sa lame

Il est important de bien choisir sa lame avant l’utilisation d’un outil de sciage. Scier avec ces outils électroportatifs serait pareil mais la nature de la lame de scie circulaire permet de savoir les matériaux possibles pour une découpe. La lame est caractérisée par son alésage, son diamètre et sa denture.

Le diamètre de la lame permet de savoir la profondeur de coupe maximale qu’elle peut atteindre. Cette valeur maximale s’obtient à un angle de coupe à 90°. On peut aussi avoir un angle de coupe à 45° et moins. Sur certains modèles, il est possible d’avoir une inclinaison de -1° à 47°. C’est l’exemple de la scie circulaire Bosch pro GKT 55 GCE.

La denture de la lame est l’autre point à considérer. Plus, il y a de dents plus la coupe serait nette et propre. On retrouve des articles à 12, 24 et 48 dents. Si votre but est de couper tout simplement, pas la peine d’investir sur des modèles de lame à 48 dents.

Enfin, il faut aussi considérer la nature de lame. Elle peut être universelle ou une lame carbure. Certaines marques proposent des lames spécifiques à leurs modèles. C’est le cas de la lame TCT à 24 dents de la Feider FS1612.

Utiliser un rail de guidage

Le rail est le premier accessoire qui va avec votre scie plongeante. Souvent, il est livré avec la machine portative mais aussi vendu à part. Le rail doit s’adapter avec la machine pour qu’il soit bien fonctionnel et certaines scies ne sont compatibles qu’avec leurs rails spécifiques. Ce n’est pas le cas de la Makita SP6000j qui s’adapte avec des rails d’autres marques.

Pour un résultat propre et précis lors d’une coupe, il est nécessaire de suivre une ligne de coupe. Pour cela, le rail sert de guide de coupes pour la machine à scier. Vous n’avez qu’actionner la scie et de pousser en suivant le rythme de la scie. Certains constructeurs ont pensé à des systèmes anti reculs très efficace pour cisailler en sécurité.

Pour installer le rail de guidage, il suffit de bien le placer sur le matériau à découper et de le fixer avec un serre joint pour qu’il ne bouge pas face aux secousses. Il faut aussi noter qu’on peut perdre en profondeur de coupe si on utilise ce système mais pour une bonne précision, c’est indispensable.

Régler la vitesse de coupe

La vitesse de coupe dépend en fait de la puissance du moteur compris dans la machine. Une scie plongeante peut avoir une puissance entre 1200 watts et 1400 watts. Le puissant moteur va faire tourner le disque et faire atteindre une vitesse de rotation comprise entre 2000 à 6000 tr min environ.

Certains modèles ont une vitesse de coupe réglable qui permet à l’utilisateur de choisir un régime. Plus la lame tourne, plus elle peut découper un matériau dur et plus elle consomme de l’énergie. On apprécie la régulation électronique dans certains modèles, comme la DeWalt DWS520KR.

Certaines scies permettent même de faire un démarrage progressif lors de la coupe. Cela est très important pour éviter des secousses qui peuvent produire des accidents graves. On note aussi le bouton de blocage de lame qui sert de bouton de sécurité si une mauvaise manipulation survient.

Conclusion

Il faut se souvenir que la scie plongeante est de la même famille des autres outils de coupe comme la scie circulaire, la scie à sabre, la scie sauteuse et la tronçonneuse. Elle est aussi la catégorie des outils électroportatifs comme la fraiseuse, la ponceuse, la perceuse visseuse et la meuleuse. Avec ces outils, il faut toujours doubler de prudence, car ce sont des outils dangereux si on ne sait pas les utiliser.

Nous serions ravi d'avoir votre avis

Laissez votre avis

Comparatif Scie sauteuses
Login/Register access is temporary disabled